Adiabatique, définition et explication

Quand vient la saison d’été, la chaleur devient de plus en plus insoutenable et il est difficile de se concentrer sur le travail. Les climatiseurs sont une alternative mais qui ne répondent pas vraiment aux besoins des industries ou des bâtiments à grande surface. La solution à la climatisation dans ces lieux est le refroidissement adiabatique. Il est important de savoir toutefois, c’est quoi l’adiabatique ?

L’adiabatique, c’est quoi ?

Le mot adiabatique a été créé à partir du mot grec « adiabatos » qui signifie infranchissable. Ici, le mot adiabatique se dit d’une transformation thermodynamique sans échange de chaleur avec l’extérieur.

La thermodynamique est le principe de la conservation de l’énergie. C’est également un système physique interagissant avec le milieu extérieur et macroscopique ayant une variation d’énergie cinétique nulle. La variation d’énergie interne au système est égale à la quantité d’énergie échangée avec le milieu extérieur. Ainsi, en système thermodynamique, un processus de transformation est dite adiabatique s’il est effectué sans intervention de transfert thermique entre le système étudié et le milieu extérieur.

La transformation adiabatique participe à un travail d’échange d’énergie qui se fait sans perte ni gain d’énergie thermique. En effet, les états d’équilibre et l’efficacité d’un processus adiabatique est par définition de 100%. Le transfert d’énergie mécanique par le travail de forces appliquées sur le système est égal à la variation d’énergie interne. Prenons le cas d’une détente adiabatique de gaz, l’énergie présente au départ est égale à l’énergie trouvée dans le travail mécanique.

Dans une transformation adiabatique, la variation d’énergie mécanique est la seule énergie échangée avec l’extérieur du système. Elle n’est donc pas sans échange d’énergie.

Cette transformation réversible modifie les paramètres d’états comme la variation de température, les forces de pression et le la masse volumique.

Le principe du refroidissement adiabatique

Le refroidissement adiabatique est un principe naturel de climatisation. Il est également connu sous le terme de rafraîchissement par évaporation. C’est donc une méthode de rafraîchissement d’air basée sur l’évaporation de l’eau. A travers ce principe, on parle aussi de bio-climatisation qui est une méthode consistant à faire passer de l’air chaud à travers un flux d’eau.

Le principe est simple. L’air chaud et sec qui passe à travers un échangeur humide se refroidit et subit une transformation. L’air se rafraîchit tandis que l’eau s’évapore. En s’évaporant, l’eau absorbe les calories présentes dans l’air, ce qui par conséquent le rafraîchit. L’énergie nécessaire à l’évaporation de l’eau est donc extraite de l’air. Ces cycles thermiques reproduisent le phénomène naturel que l’on observe près des points d’eau où la température est plus basse en saison estivale.

Les techniques utilisées dans le système de rafraîchissement

La qualité de l’air doit rester ambiante dans un grand ou moyen bâtiment regroupant des travailleurs ou des matériels sensibles. Il existe deux méthodes pour ce faire.

Le premier consiste à rafraîchir l’air avec l’humidificateur grâce à l’utilisation d’une CTA double flux. Les modules de cette dernière peuvent être positionnés sur l’air extrait ou sur l’air neuf. Economique et facile à mettre en œuvre, cette technique est très efficace. Mais afin d’assurer son efficacité, il est nécessaire d’intégrer l’humidificateur dans l’échangeur. Toutefois, pour plus d’efficacité il faut un très grand débit d’air chaud et sec.

La seconde méthode de refroidissement adiabatique est le système indirect. Le principe nécessite des tours aéroréfrigérantes et en conséquence, un réseau d’eau. Ce système demande non seulement une large surface d’échange mais aussi une parfaite régulation de la ventilation et du débit d’eau projeté.

Les avantages du système adiabatique

Le refroidissement adiabatique est la solution la plus adaptée pour les secteurs semi-industriels ou industriels. Comme avantages on peut citer la faible consommation énergétique à condition de bien dimensionner le module adiabatique. Pour l’utilisation d’eau, pas besoin d’en utiliser beaucoup ou opter pour un système de récupération pour la pluie.

Le positionnement des systèmes adiabatiques à l’extérieur des bâtiments s’avère également une solution efficace. On peut ainsi choisir la taille et réduire par la même occasion la perte de charge. Ce genre de système est recommandé pour les locaux avec une grande concentration de chaleur.

L’entretien du système de refroidissement adiabatique

Il faut bien noter que le système adiabatique est adapté aux professionnels. Par ailleurs, l’entretien de la ventilation doit être fait régulièrement et selon les normes établies. Il est donc conseillé de faire appel à un professionnel pour cette tâche.

L’intervention d’un professionnel vous garantit un résultat satisfaisant vous évitant également de devoir faire des réparations plus tard. De plus, cela permet de se conformer à la réglementation établie.

Il n’est pas facile de trouver un spécialiste pour l’entretien du système de refroidissement adiabatique. Le tout c’est de confier le travail à un professionnel habilité à cet effet pour rentrer dans les normes établies. Certains professionnels comme NOVALAIR proposent différentes opérations.

En somme, l’adiabatique est le fait d’empêcher l’échange de chaleur de l’extérieur dans la transformation thermodynamique. Ce système est utilisé et adapté pour les locaux qui reçoivent des personnes en grand nombre.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Inscription / Connexion fermée temporairement