Pour vos travaux de rénovation ou d’aménagement, il vous faut les bonnes méthodes pour les réaliser vite et bien. Parmi ces tâches, généralement, on n’échappe pas à la réalisation d’une chape maigre.

Pour économiser de l’argent sur l’intervention d’un professionnel, vous pouvez réaliser vous-même les travaux. De plus, le procédé est très simple à réaliser, il vous suffit de bien suivre les étapes. Mais avant de commencer, vous devez d’abord savoir c’est quoi une chape maigre ? Que vous soyez novice en la matière ou professionnel, vous allez découvrir les bonnes méthodes pour la réalisation d’une chape maigre.

Qu’est-ce qu’une chape maigre ?

Pour ceux qui ne sont pas encore habitué à la construction et aménagement, le mot chape maigre leur échappe encore. Si vous avez déjà entendu parler de ce terme mais vous ne savez pas trop ce que c’est. Alors, cet article est fait pour vous pour trouver toutes les informations nécessaires.

Une chape maigre est une couche de mortier intermédiaire entre le revêtement pour sol et son support. En référence avec son nom, ce mortier est plus fin que les autres types de chapes. Elle mesure entre 10 cm d’épaisseur maximum.

La chape maigre est généralement utilisée pour la pose de carrelage plutôt que sur d’autres revêtements pour sol. Elle permet de poser ces derniers sur n’importe type de sol comme le béton, la pierre et bien d’autres encore. L’utilisation de ce mortier présente de nombreux avantages outre son rôle d’adhérence sur le sol.

Elle peut corriger les défauts que le sol ou la dalle peut avoir avant la pose de carrelage. Ainsi, vous aurez toujours une surface plane peu importe le revêtement que vous choisirez. Vous pouvez également travailler sur différents types de sol avec une bonne chape maigre.

La pose de ce genre de mortier peut vous éviter également les fissures du revêtement à déposer sur le sol. En effet, la chape maigre joue bien son rôle d’amortisseur surtout sur les sols durs comme le béton ou la pierre. Votre carrelage sera bien amorti et ne sera pas donc fissuré une fois posé sur le sol.

Sur le plan acoustique aussi, la chape maigre joue un rôle très important. Elle est utilisée par nombreux constructeurs afin de réduire le bruit que peut engendrer le sol. Il en est de même pour l’isolation thermique. Certains carrelages ne supportent pas la chaleur ou encore le froid, il est important d’installer une chape maigre pour le pose de carreaux dans une piscine par exemple.

Appliquer une chape maigre est assez simple mais demande une certaine pratique pour avoir un bon résultat. Il est recommandé de faire appel à un professionnel si vous n’avez pas des connaissances en maçonnerie. De plus, la composition du mortier est l’étape la plus importante qu’il ne faut pas rater.

Le prix de la pose d’une chape maigre se fait en fonction de la surface à travailler et évaluer en m². Il tourne autour d’une vingtaine d’euros selon le professionnel qui intervient pour les travaux : un carreleur, un maçon ou un chapiste. Néanmoins, si vous avez les connaissances nécessaires pour la réalisation d’une chape maigre, cela vous permettra de faire quelques économies. Ce qu’il vous reste à faire c’est d’avoir la bonne composition pour le mortier.

Les éléments nécessaires pour la chape maigre

La composition de la chape maigre est le procédé le plus important. La quantité de composants dépend de la surface à travailler. Pour réaliser ce mortier vous aurez besoin de ciment, du sable, un peu d’eau mais pas trop. Il faut une certaine technique pour éviter que ce dernier ne soit pas inutilisable. En effet, avec une mauvaise technique des boules de ciment peuvent se former.

Il faut donc avoir le bon dosage selon le type de travail à réaliser, le type de sol et le type revêtement à utiliser. Une bonne chape maigre nécessite environ dans les 150 kg de ciment pour un mètre cube de sable. Il faut rajouter un peu d’eau pour mélanger le tout. Pour avoir une chape maigre plus souple, utilisez moins de ciment. C’est très pratique pour la pose de carrelage.

Avant la pose du mortier, vous devez d’abord préparer la pièce. Pour ce faire, il est nécessaire d’enlever les poussières qui trainent sur le sol. Mettez également à portée de mains les outils nécessaires lorsque vous passez à la pose du revêtement.

Comment réaliser une chape maigre

Une fois la dalle du local bien nettoyé et dépoussiérée, vous pouvez verser la chape maigre sur toute la surface à travailler. Utilisez une taloche pour enlever les grains et pour éviter que la surface soit friable. En général, il faut 2 à 3 pour ce mortier de sécher complètement. Il faut noter que la pose directe des carreaux sur la chape est une pratique moins utilisé par les professionnels aujourd’hui.

Pour la pose du carrelage, il faut utiliser un mortier colle. Ce procédé est également très délicat, il est donc conseillé d’utiliser un niveau à bulle pour s’assurer que la surface soit bien plane.