Est considéré comme un 50cc, tous les deux-roues de faible cylindrée que vous pouvez conduire sans permis. Toutefois, certaines conditions sont nécessaires. En effet, pour être capable de rouler votre scooter 50cc, il est obligatoire d’avoir souscrit au préalable à une assurance. Cette même condition s’applique également pour une moto ou pour un cyclomoteur. Il faut donc connaître l’importance d’une assurance avant d’y souscrire.

L’insuffisance de la garantie responsabilité civile

Pour conduire un scooter 50cc, il faut avoir 14 ans révolus. Maintenant, en fonction de votre date de naissance, on saura si vous avez besoin d’une autorisation particulière ou pas. Cette condition déjà à elle seule démontre à quel point conduire un scooter 50cc peut être dangereux.

 

Si vous êtes mineur de 14 ans, vous avez l’obligation d’avoir une assurance. Si vous avez une garantie responsabilité civile, généralement elle n’est pas suffisante. En effet, la garantie en responsabilité civile ne couvre aucunement le pilote. Ce dernier devra attendre le remboursement par l’assurance de ses frais de soins. L’assurance en responsabilité civile ne couvre que le passager et le tiers.

La souscription d’une assurance scooter 50cc

Avant de souscrire à une assurance scooter, il y a des préalables. C’est après avoir pris connaissance de ces derniers que vous pourrez sereinement vous lancer.

 

Les préalables à l’assurance scooter 50cc

Avant de souscrire à une assurance pour votre moto 50cc, il est nécessaire de débuter par l’identification de vos habitudes de conduite. Il faudra également faire part des besoins qui en découlent. C’est ainsi que si votre scooter est par exemple vieux de plusieurs années, vous n’avez pas besoin de souscrire à une assurance tous risques.

 

Par contre, si vous avez un scooter neuf, une assurance s’avère être obligatoire. En plus, si vous l’avez acquis par un prêt, une assurance est plus que nécessaire, car le scooter ne vous appartient pas encore entièrement. L’assurance devra donc être faite en fonction de la valeur de votre deux-roues.

 

Qu’à cela ne tienne, sachez que le prix de l’assurance 50cc sera plus élevé pour les personnes considérées comme à risques. Il s’agit des jeunes conducteurs, des malussés ou encore des résiliés. Que votre scooter soit à essence ou électrique, vous pouvez l’assurer.

Les garanties d’une assurance scooter 50cc

Il n’existe pas un montant fixe pour l’assurance de votre deux-roues 50cc. En effet, chacun a la possibilité de personnaliser son assurance, y compris les garanties qui vont avec. Selon vos besoins et votre profil, vous saurez faire le bon choix, ou demandez l’accompagnement d’une compagnie d’assurance. Toutefois, pour éviter de subir le taux important d’une assurance tous risques, il est recommandé d’opter pour une assurance au tiers renforcée. Cette dernière mettra à votre disposition une meilleure protection et des garanties nécessaires.

 

Même s’il est possible de personnaliser votre assurance, certaines options sont obligatoires. Il s’agit de :

  • La garantie individuelle pilote, qui couvre toutes les blessures que vous pouvez subir en cas d’accident.

 

  • Pour la couverture des dégâts causés à votre scooter en cas d’accident, vous avez la garantie dommages matériels. Cette dernière vous couvre en cas d’accident responsable ou sans tiers identifié.

 

  • La garantie vol si jamais votre scooter se fait voler.

 

Toutes ces garanties ont été imposées au vu de la recrudescence des vols et accidents dont étaient victimes les engins à deux-roues. En sus de votre assurance 50cc, vous avez la possibilité d’ajouter une garantie incendie ou encore une garantie dépannage. Cela est nécessaire, car un scooter aura des pannes quotidiennes. De plus, si vous avez ajouté des accessoires à votre scooter, l’assureur doit en être informé pour les assurer également. La seule condition est que ces améliorations soient conformes à la législation en vigueur.

 

En définitive, la procédure d’assurance d’un scooter

50 cc n’est pas compliquée. Il suffit d’identifier vos besoins, faire le choix de vos garanties en dehors de celles imposées et d’opter pour une assurance adaptée à votre bourse. Pendant la souscription, vous aurez besoin de votre carte d’identité et de la carte grise ou du certificat d’immatriculation du scooter.