Le taser est un pistolet à impulsion électrique. Il est utilisé par les forces de l’ordre pour aller contre les agressions qui s’opposent à eux. Mais la question qui reste à savoir est s’ il est interdit à un particulier d’avoir un taser pour sa défense ? Dans cet article, vous aurez plus de précisions et de réponses entourant cette polémique.

Le taser : Qu’est-ce que c’est ?

Le taser est tout d’abord une arme de défense non létale fabriquée par la firme américaine Axon entreprise, Inc. Il est aussi un pistolet à impulsion électrique qui projette 2 point métalliques relié à l’arme par deux câbles qui conduisent le courant. Cet instrument de défense agit au contact de la peau et libère une décharge de plusieurs dizaines de milliers de volte qui ont un effet de paralysie et affaiblit le sujet sur une durée donnée.  Bien qu’il soit une arme non létale, son utilisation est bien sûr subordonnée à des risques.

De plus, le taser peut être utilisé de deux façons : que ça soit à bout touchant ou à distance à l’aide des pointes métalliques à une portée maximale de 7,60. Le taser X26 est le plus utilisé par les forces de l’ordre.

L’utilisation du taser est conditionnée et interdit pour les particuliers

Le taser est classé dans les armes de catégorie B et pour l’utiliser vous devez être soumis à une autorisation. En clair, il rentre dans la catégorie des armes de poing. Alors, il est ainsi interdit à un particulier d’en détenir sur lui et même dans son appartement même si ce dernier est possesseur d’un permis de tir.

En ce qui concerne les forces de l’ordre, après avoir utilisé le taser pour entraver et maîtriser une personne en infraction ou qui transgresse la loi. Ils sont tenues de créer une condition de récupération physiologique et de s’assurer de son état de santé et de le garder sous surveillance permanente. Au cas où la personne est touchée par des ardillons à la tête ou au cou, les gendarmes ou les policiers impliqués doivent contacter les services de secours. Lorsque ce dernier présente les caractères suivants, un examen médical est obligatoire :

  • Les signes de stress chez la personne
  • Manifeste en lui les signes l’emprise d’alcool ou de médicaments
  • Reste dans un état d’agitation grandissant ou un état d’épuisement

Pour que les policiers utilisent le pistolet à impulsion électrique, ils doivent prendre des dispositions sur la vulnérabilité de la personne, le risque lié à ce dernier.

Le particulier dispose pour sa défense une arme équivalent au taser

Comme cela est dit plus haut, il n’est pas possible de posséder un taser pour sa défense personnelle mais en retour vous avez la possibilité d’acquérir ou de posséder un shocker électrique.

En effet, le poing électrique encore appelé à tort taser est utilisé pour se défendre contre une agression. Le shocker est une arme pour particuliers, de même que les forces de l’ordre et le personnel de sécurité. Il fonctionne sur les mêmes principes et base qu’un taser. Il est formé d’électrodes pouvant atteindre plusieurs millions de volts de faible ampérage ce qui fait de lui une arme efficace mais non létale. De son mode d’agissements sur le corps humain, il fait paralysé l’agresseur pendant plusieurs secondes. La durée de l’effet de cet instrument de défense dépend en majorité du modèle.

En résumé, retenons que le taser est un outil de défense contre les agresseurs. Il est important de savoir que tout le monde (particulier) n’est pas autorisé de détention, seul les forces de sécurité en ont le droit sous condition.