Le scooter est un véhicule qui séduit et continue de séduire davantage. C’est donc le moyen de transport par excellence, surtout pour ceux qui vivent en campagne ou dans les grandes agglomérations. Le scooter peut être à deux roues, à trois roues, électriques ou à essence. Il ne consomme pas beaucoup de carburant et est simple à conduire. Toutefois, vous avez besoin d’une assurance pour l’utiliser. Pour savoir quels sont les éléments qui influencent les tarifs et les prix de l’assurance pour un scooter, zoom sur cet article.

Les éléments déterminants prix d’une l’assurance scooter

Le prix de l’assurance scooter dépend des options choisies, du modèle de votre scooter, et même de la compagnie d’assurance sollicitée. La première technique pour avoir le prix idéal pour votre assurance est de solliciter plusieurs devis. Ceci vous permettra de faire une meilleure comparaison des offres et d’opter pour le choix le mieux adapté à vos besoins.

 

Toutefois, plusieurs critères sont pris en compte lors de l’examen de votre devis d’assurance scooter. Vous avez :

 

  • Les paramètres de votre scooter (valeur, modèle, année, cylindrée, etc).

 

  • Votre profil (jeune conducteur ou non, historique d’assuré, localisation, bonus-malus, localisation, etc).

 

  • L’utilisation de votre scooter (occasionnelle, prêt de guidon, trajet-travail, etc).

 

  • Les « garanties » que vous serez capable d’apporter à l’assureur (antivol homologué, stationnement en parking, etc).

 

Bien entendu, sont également des facteurs déterminants du prix d’une assurance : la formule choisie, la présence ou non des franchises, des options souscrites, et bien d’autres. Le but est de souscrire à une assurance moins onéreuse, mais avec un bon niveau de couverture.

 

L’assurance d’un scooter 50cc n’est pas forcément moins chère que celle d’un 125cc. Vous pouvez être surpris des tarifs de certains acteurs. D’où l’importance de toujours effectuer une comparaison afin de mieux les confronter. Toutefois, si vous voulez bénéficier d’une assurance scooter moins chère, vous ne devez plus être jeune conducteur par votre assureur. En effet, avant vos 3 ans de permis, il y a une surprime que vous devez payer. Voici les détails :

 

  • 1ère année : 100 % ;
  • 2ème année : 50 % ;
  • 3ème année : 25 % ;
  • À partir de la 4ème année, la surprime disparaît si vous n’avez causé aucun accident responsable.

Le prix de l’assurance selon le type de scooter

Il est possible d’avoir une fourchette du prix de l’assurance en fonction du type de scooter utilisé.

 

Le scooter 50cc

Un scooter 50cc a l’obligation d’être assuré a minima au tiers. Vous pouvez y souscrire si vous avez déjà 14 ans et un permis AM. Toutefois, les conducteurs nés avant 1968 en sont exemptés. Vous n’avez pas besoin d’une grosse assurance si votre scooter est assez moins cher. Si le conducteur est mineur, ce sont les parents ou tuteurs qui doivent souscrire à une police d’assurance. Si vous avez un scooter d’occasion, un modèle ancien ou un kilométrage élevé, l’assurance au tiers est idéale.

 

Vous devez compter en moyenne entre 400 et 800 euros/an pour le prix d’une assurance scooter 50cc. Toutefois, pour une couverture optimale, vous pouvez opter pour la formule tous risques ou mixte. Même si elles sont plus coûteuses, vous avez la garantie d’être couvert peu importe le sinistre.

Le scooter 125cc

Que ce soit pour un scooter deux-roues ou trois roues, vous aurez besoin d’un permis A1 ou d’un permis B suivi d’une formation pratique de 7h. De plus, vous devez avoir au moins 16 ans. Dans ce dernier cas, ce sont vos parents qui doivent souscrire à votre contrat d’assurance scooter.

 

Pour les scooters de 125cc, vous aurez besoin a minima d’une formule au tiers complétée de nombreuses garanties vandalisme, vol, bris de glace, etc. Ces garanties sont nécessaires étant donné la valeur de ce genre de scooter. Vous devez compter entre 500 € et 1000 € par an.