La pratique du vélo met en avant des risques qu’il faut nécessairement couvrir avec l’aide d’un contrat d’assurance. Ces risques sont de différents ordres. Il s’agit de la responsabilité civile engendrée en cas de tort causé à des tiers, les dommages corporels endurés par le cycliste et les dommages matériels causés au vélo. Ce guide vous permettra de connaître les assurances pour rouler à vélo afin de se protéger au mieux.

Le vélo couvert par l’assurance responsabilité civile

Comme n’importe quelle activité humaine, la pratique du vélo peut parfois mettre en cause la responsabilité civile. Celle-ci peut être menée en raison des dégâts causés à autrui par soi, du fait d’une négligence, d’une imprudence, mais également du fait de son vélo. Il est important de savoir que ceux qui utilisent les vélos à titre de loisir ou comme moyens de déplacement ont en général une responsabilité civile couverte par l’assurance responsabilité civile de leur contrat multirisque habitation.

Ceux qui pratiquent le vélo à titre sportif ou comme cyclotouriste bénéficient d’une garantie responsabilité civile comprise dans leur licence fédérale. Quant aux autres personnes qui utilisent les vélos à titre professionnel doivent souscrire à une assurance spécifique. En effet, il est exclu de manière formelle la couverture d’une activité professionnelle par le contrat multirisque habitation.

Assurer la garantie de son vélo contre dommages corporels subis par le cycliste

L’indemnisation des dommages corporels subis par le cycliste va dépendre des circonstances de leur survenance.

 

Les dommages corporels causés par une chute

Pour la couverture des risques de décès, d’invalidité partielle ou totale, mais également d’incapacité de travail, en cas de chute, il faut vous souscrire à un contrat couvrant la prise en charge des arrêts de travail mais également à ces différents risques.

 

Les dommages corporels suivi d’un accident de la circulation avec un véhicule à moteur

Lorsque le cycliste est blessé par une voiture, un deux-roues motorisé, un camion ou n’importe quel véhicule à moteur, son indemnisation de préjudice corporel est prise en charge par l’assureur du véhicule. Lorsqu’il commet une faute inexcusable, qui est la cause exclusive de l’accident, l’assureur du véhicule ne prend plus l’indemnisation en charge.

 

Les dommages corporels suivi d’un accident de la circulation avec un autre cycliste ou un piéton

Le cycliste est responsable de l’accident

Lorsque le cycliste est responsable de l’accident, sa responsabilité civile est engagée et l’assurance responsabilité civile indemnise les dommages matériels et corporels causés au piéton ou à l’autre cycliste.

 

Le cycliste n’est pas responsable de l’accident

L’ensemble des préjudices matériels et corporels éprouvés au cours de l’accident, est prise en charge par l’assureur responsabilité civile de l’autre cycliste ou du piéton. Il est donc nécessaire d’établir les faits pour pouvoir mettre en tort le responsable. Lorsque le cycliste est victime de l’accident, il intérêt à demander l’aide de la garantie “recours et défense” de sa multirisque habitation afin de faire valoir ses droits.

L’assurance des dommages subis par le vélo

Le vélo de haute qualité représente un montant qui ne peut être négligé. Il est donc très important de l’assurer pour les dégâts en cas de chute, par collision et accident, mais également contre le vandalisme et le vol. Certains assureurs font des propositions de contrats spécifiques. Le coût de ces contrats varie selon le type de modèle, du lieu de garage, de la valeur assurée, mais aussi de l’ampleur des garanties. Le vol d’un vélo dans sa propre maison, est l’objet d’une garantie vol de son multirisques habitation en respectant les protections que l’assureur impose. Il y a des offres en option de garantie sur les vélos de la famille.