Tout savoir sur la pose parquet flottant

Ajoutez une touche de modernité et contemporaine à votre plancher grâce au parquet flottant : moins cher et facile à poser.

Tout savoir sur les parquets flottants

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il importe de savoir les types de parquets sur le marché. Cela vous permettra de ne pas se tromper dans votre choix. Il y a les parquets massifs, stratifiés et flottants. Ces types sont généralement constitués de bois à l’exception des parquets stratifiés qui sont composés de papier à l’apparence de bois. Les parquets massifs sont principalement composés de bois utilisés dans les anciennes maisons. Enfin, les parquets flottants ou contrecollés également constitués de bois.

La pose du parquet flottant

Il faut savoir que le parquet flottant est composé de 3 couches de bois. La première couche est généralement en bois noble (couche d’usure ou parement), suivi d’une couche de support, en pin ou en fibre de bois. Tout en bas, la couche qui sert de contre balancement.
Avec le parquet flottant vous aurez 2 poses possibles : la pose collée ou flottante et la pose clouée. La pose clouée consiste à utiliser des clous pour installer les parquets, ceux avec de grandes épaisseurs. Il existe plusieurs épaisseurs pour les parquets flottants pour les adapter à vos besoins. Les lames de parquet avec une épaisseur de 2 cm sont standards et s’adaptent à tout type de pose.
La technique de pose flottante quant à elle, requiert l’utilisation de colle. Il faut les clipser les lames de parquet entre elles, et les coller. Cette pose de parquet collé est obligatoire si vous optez pour les parquets de 1cm d’épaisseur. Elle est également obligatoire pour l’installation de chauffage par le sol. Si l’espacement entre les lames vous dérange, l’application d’un mastic est une astuce efficace.
Pour la pose de parquets flottants, le mieux c’est de faire appel à un professionnel, pour un travail bien soigné à la hauteur de vos espérances. Toutefois, si vous voulez la réaliser vous-même et économiser pour le prix de pose, le travail est facile pour un bon bricoleur.

Comment choisir votre parquet flottant ?

Avant de passer à l’achat de vos parquets flottants, vous devez savoir quels sont les critères à vérifier pour ne pas se tromper. Comme énoncé plus haut, il faut bien choisir l’épaisseur pour le choix de la pose. Il faut également faire correspondre le revêtement du sol avec le design de l’intérieur de votre maison. Le revêtement supérieur du parquet flottant est généralement en chêne mais il y a aussi en érable, en hêtre, etc. Le parquet en chêne massif contrecollé est le plus répandu. Vous aurez plusieurs revêtements au choix sur le marché pour les accorder au style de décor de vos meubles. Il y a également les plinthes qui servent à la fois à masquer les fils et les rainures, mais aussi un plus pour le design.
Il est à noter que le parquet flottant s’avère être très bruyant, c’est un mauvais isolant phonique ou acoustique. Pour réduire ce léger inconvénient, l’installation d’une utilisez une sous-couche spéciale est nécessaire. C’est un bon isolant pour masquer les bruits de pas dans la maison.

Les avantages d’un parquet flottant

Généralement composé en bois, le parquet flottant est fait pour durer dans le temps. Contrairement au parquet stratifié, sa longévité est garantie. Il est moins cher que le parquet en bois massif, mais sa qualité est tout aussi comparable. Le prix du parquet est réduit de moitié mais avec de vraies essences de bois.
Le parquet flottant est facile à poser, un procédé de clipsage suffit. Vous n’aurez pas à faire des travaux trop couteux pour changer votre plancher. Avec le parquet flottant, vous n’aurez plus besoin de lambourdes pour le support de votre plancher.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Inscription / Connexion fermée temporairement