Envie de se déconnecter de tout réseau et vivre dans un espace plus confiné ? La Tiny House se signale être une option digne de capter l’intérêt.

Une Tiny House est très tendance pour s’offrir une escapade en famille ou entre amis dans la nature pendant les vacances. C’est une petite maison en bois à la fois mobile et économique qui présente plusieurs avantages. Ce logement mobile se distingue du camping-car, du mobile home ou de la caravane en vue de ses dimensions entre 8 min 2 s et 20 min 2 s. Grâce à ses petites surfaces, elle s’installe presque partout et peut même être déplacée sous forme de remorque. Époustouflant à l’extérieur et l’intérieur, ces maisonnettes sont adaptées d’une mini cuisine, un espace salon et une chambre à coucher. Aux États-Unis, cette micromaison est une habitation principale qui est tout le contraire de l’état français. Il est faisable de construire soi-même son propre Tiny House ou d’acheter un modèle déjà prêt.

Les débuts de la Tiny House

En 2002, la toute première conception de ces micromaisons mobiles fut élaborée par l’entreprise Small House Society. Les grands cerveaux de cette première entreprise sont Gregory Johnson et Jay Shafer. Et comme dit le proverbe : « après la pluie, le beau temps » ! Juste après le passage de l’ouragan Katrina sur la nouvelle Orléans en 2005, la petite maison connait de plus en plus de succès. La micromaison mobile commençait à s’acheminer à grande échelle en alternative aux FEMA trailer du gouvernement. Et à partir de 2007, son usage prenait encore plus d’éloges avec la crise des subprimes. À noter que cette manifestation soudaine avait poussée de nombreux Américains à la rue.
Ryan Mitchell, créateur du site américain thetinylife.com, fut le premier blogueur à répandre les grands exploits de la micromaison sur la toile. Depuis, de nombreux comptes instagram, des chaînes YouTube anglaises et une chaîne française fourmillent sur internet en accentuant le sujet. En ce jour, la Tiny House est vue comme un mode de vie à part entière, une philosophie qui s’éloigne du matérialisme et de la société de consommation. En grande partie, ces maisonnettes ont pour vocation également d’impacter le moins possible leur environnement.

Comment économiser durant les travaux de construction

Réglementairement, une Tiny House ne doit pas dépasser 3,5 T sinon le permis BE sera exigé. Afin d’amortir un peu le poids, la solution est d’utiliser le bois comme matériau de construction. À titre de prix modeste, l’autoconstruction s’avère être un issu économique comparé à l’appel d’un professionnel. Le prix de départ d’une Tiny House ayant une surface de 17 min 2 s est à 15 000 € environ. Mélangés aux travaux faits par les professionnels, ces chiffres vont atteindre les alentours de 25 000 €.

Pour ceux qui désirent économiser durant la construction de leur maisonnette mobile, voici quelques conseils.
Comme toute construction de bâtiments, le travail du bricoleur sera de clouer, de scier, de visser et de câbler. Donc, n’achetez que les outils nécessaires comme une scie sauteuse et une scie circulaire, une visseuse-dévisseuse et les petits outillages essentiels comme un marteau. Comme matériaux, utilisez le bois : c’est plus léger, écologique et plus naturel. Son train roulant est à ne pas négliger, la remorque doit donc être homologuée pour rouler sur les routes françaises. En dernier conseil, construisez votre maisonnette selon le nombre de la personne qui y logera. À savoir, les Tiny House de 4 mètres de long sont adaptées pour une personne seule ou un couple. Les maisonnettes de 5 mètres de long sont conçues pour 2 à 4 personnes. Les modèles de 6 mètres de long permettent d’y héberger une famille dans le confort et la sérénité.

En général, il faut 5 jours à un professionnel et à peu près d’un mois à un bricoleur moyen pour construire une micromaison. D’ailleurs, les travaux prennent généralement plus de temps que prévu si les modèles entrent dans les détails. Sa dimension réduite demande beaucoup d’ingéniosité à leurs concepteurs pour un aménagement intérieur pratique et confortable au quotidien. Sur internet, les choix sont vastes si vous souhaitez construire votre maisonnette selon vos goûts et vos envies. Soyez quand même bien attentif, car certains plans n’ont pas été dessinés ni étudiés ni vérifiés par des ingénieurs professionnels. Le site The Small House Catalog est très apprécié par de nombreux bricoleurs et propose plusieurs modèles et plans gratuits.

Les réglementations à retenir

Importés en France au début des années 2010, beaucoup d’autoconstructeurs se sont lancés dans le projet. Mais, ces maisons mobiles d’un nouveau genre sont peu reconnues par les autorités françaises.
En France, la Tiny House
compte de nombreuses réglementations. Pour ne pas être considérées comme un convoi exceptionnel, les dimensions de la maisonnette doivent être limitées. Donc, sa largeur doit être moins de 2 min 55 s, sa hauteur de moins de 4 min 50 s et son poids inférieur à 3,5 T. Pour avoir le droit de la remorquer et de circuler avec, il faut au chauffeur un permis BE. En déplacement, elles sont soumises aux mêmes règles que les caravanes. Comme toute remorque de plus de 500 kg, la Tiny House doit être immatriculée.
La législation française stipule qu’il n’est pas possible de rester plus de trois mois par an sur un terrain, même si c’est le vôtre. Par conséquent, une demande à la mairie s’impose si une Tiny House restait en place longtemps. Si par ailleurs, le propriétaire envisage de rester définitivement sur place, l’habitat sera donc encadré par la loi ALUR. Il faudra aussi obtenir une autorisation de la mairie et respecter une charte de salubrité et de raccordements au réseau.

Quelques avantages de la Tiny House

Les Tiny Houses répondent à un nouveau mode de vie plus simple visant les personnes souhaitant vivre proche e la nature. Bien qu’à design original et à prix accessible, l’autonomie serait aussi un point fort de cet habitat. L’objectif de ce type de logement est de pouvoir se placer n’importe où, sans dépendre d’autrui. Avec un aménagement intérieur habitable, la vie à bord est possible et parfaitement agréable. La Tiny House est une habitation très peu énergivore et par son volume restreint, il est possible de la déplacer aisément. Il est aussi très facile de chauffer ce type de maisonnette et son impact sur l’environnement est très limité.